Donnez-nous la paix

Dadnos la paz, que el hambre es un reptil de escamas de fuego en nuestros cuerpos. Que la lluvia se cuela por los techos de palma como una mano abierta. Que el frío es una arista disparada en la sombra. Que queremos un poco  de camino en las manos, un trozo nada más...

Note de lecture de Jacques Josse

Note de lecture de Jacques Josse (août 2008) : Si seulement de Françoise Ascal et Alexandre Hollan « Ouverte à la lumière, même au plus profond de l’obscur, la peinture d’Alexandre Hollan se livre à l’énigme, en attente de l’apparition. » C’est cette énigme, ouvrant...

Note de lecture de Antoine Emaz

On n’est donc pas face à un livre d’artiste à proprement parler, mais on n’est pas non plus face à un pur et simple accompagnement, le poète illustrant en mots un travail plastique. C’est sur ce point que le livre me paraît très réussi : Françoise Ascal reste...

Entretien avec Pascale Senk

PK – D’où vient, selon vous, cet appauvrissement de la parole ? YP – Tout le monde parle désormais comme dans un poste de radio ou de télévision : on n’y admet aucun blanc, aucun tunnel, aucune hésitation. De nombreuses personnes ont pris l’habitude de...

Note de lecture de Florence Trocmé

Ouvrage atypique puisqu’il rassemble des textes du poète allemand Reiner Kunze (que Poezibao avait rencontré lors d’une lecture à la libraire Tschann il y a deux ans). Des textes mais aussi des photos. Et si le sujet apparent du livre est la carpe Koï, poisson...

Note de lecture de Emmanuel Laurier

La métaphore n’y est pas forcée, mais elle ouvre à l’idée (comme le précise Jean-Claude Duclos dans sa préface) que l’intelligibilité formée entre deux espaces que tout oppose, suppose l’apprentissage de ce qui est « propre » comme de ce qui est « étranger ». Les...

Note de lecture d’Antoine Emaz

Mais au-delà de la critique strictement littéraire, le poète est aussi un essayiste, ou plutôt un penseur, à la fois humaniste et engagé, comme en témoigne le volume Une goutte de splendeur, sous-titré « Chroniques de la vie d’un enseignant » (trad.. M. Vischer, éd....

Note de lecture de Jean Guégan

L’ « aventure » commence par l’expérience qu’elle fait un soir, petite fille, lorsque son père traduit à la famille réunie et religieusement attentive une lettre envoyée de Budapest par les parents restés au pays et qu’elle lui demande des précisions sur le sens de...

Note de lecture de Santiago Artozqui

Pourquoi les Grecs ne traduisaient-ils pas ? Parce que pour eux, selon l’idée platonicienne, le sens précède le texte, il lui est antérieur et extérieur ? Dès lors, traduire est inutile, puisque les mots d’une autre langue renvoient à une réalité que les Grecs...